Biographie

Né à Niort en 1955
Peintre officiel de la Marine agréé en 2003
Peintre officiel de la Marine titulaire en 2015

Richard Texier quitte fréquemment son atelier parisien pour s’imprégner d’autres cultures et rechercher de nouvelles énergies… Ses ateliers nomades l’ont conduit depuis 1992 à travailler à Moscou, à New-York, au phare de Cordouan, à la villa Noailles à Hyères. Il séjourne actuellement à Shangaï. Selon Richard Texier, « peindre, c’est brasser la matière du monde, c’est enfoncer deux mains dans la jarre de l’univers, … et chatouiller le mystère du monde ».

Son univers est fait de mutations et de métamorphoses utilisant des techniques aussi variées que la peinture, la sculpture et la gravure. Richard Texier recrée à sa manière une image poétique du monde.

Très tôt , il commence à peindre avec un diplôme d’architecte en 1979 grâce à la tenue d’une thèse sur le thème

«Construction d’après nature», plus proche de préoccupations artistiques que de sujets architecturaux. Il part à New York où il rencontre Nan June Paik, Donald Judd et Joseph Beys. 1980 est, selon lui, le point de départ de son œuvre avec un ensemble de pièces intitulé Calendrier Lunaire. L’année suivante, il obtient son doctorat d’arts plastiques en présentant à la Sorbonne, une thèse intitulée « Lune, l’autre paysage ».

1955 : Naissance à Niort. Le littoral atlantique, territoire de son enfance marque profondément son oeuvre.
1973-1982 : Il peint assidûment depuis l’âge de 12 ans. Termine ses études par une thèse d’architecture sur l’édification d’un jardin astronomique et un doctorat d’arts plastiques. S’installe à New-York, inaugurant ainsi la pratique nomade qu’il ne cesse de reproduire depuis.
1983-1985 : Première exposition à New-York marquant le départ de sa carrière.
1988 : L’Etat français lui commande une tapisserie monumentale sur le thème des droits de l’homme.
1992 : Résidence nomade à Moscou. Premier artiste occidental invité dans ce pays depuis le début du siècle, Richard Texier investit pendant deux mois le Pavillon de la Culture, au coeur même d’un énorme complexe d’édifices érigés à la gloire de l’ancien régime. Les peintures réalisées sur place sont présentées à l’inauguration du Centre d’Art Contemporain par Léonid Bajanov. Début de son travail de sculpteur.
1994 : Son oeuvre est reconnue en Asie. Il expose au Japon et à Taïwan. La sculpture prend une place importante.
1996 : Première sculpture monumentale en bronze, Les outils navigateurs, pour la Corderie Royale de Rochefort/Mer.
1998 : Résidence nomade à la villa Noailles à Hyères et réalisation d’une sculpture pour la ville. L’exposition, rétrospective de 160 oeuvres au Musée de la Marine à Paris sur une durée de 4 mois stigmatise son attachement à l’esprit océanique.
2000 : Ses sculptures monumentales sont présentées à Amsterdam et Paris.
2002 : Il s’installe à New-York pour peindre et exposer durant le printemps.
2003 : Atelier nomade en pleine mer au phare de Cordouan. Richard Texier est nommé Peintre Officiel de la Marine.
2004 : Exposition à l’Arco de Madrid et à l’Encan de La Rochelle. Résidence nomade à Shangaï. Des oeuvres monumentales, peintures et sculptures resteront dans la ville.