Biographie

Né Le 29 décembre 1936 à Bayeux (Calvados)
Peintre officiel de la Marine agréé en 1993
Peintre officiel de la Marine titulaire en 2006

Peintre, aquarelliste et graveur, il est aussi dessinateur et lithographe.

La plupart de ses oeuvres sont exécutées sur le motif.
Son graphisme très sûr restitue le naturel et la poésie des scènes croquées sur le vif.
Il privilégie, pour ses gravures, l'eau-forte qui lui permet de travailler directement sur le cuivre devant le sujet.
Attiré très tôt par le dessin, il a douze ans lorsque son instituteur décèle en lui des dons de graveur.
Les conseils donnés à ses parents pour lui faire suivre les cours de l'école Estienne à Paris restent sans suite.
Il entre comme dessinateur aux Ponts et Chaussées puis fait son service militaire en Algérie.
En 1959, il est nommé dessinateur projeteur et restera dans l'administration jusqu'en 1970. Durant sa carrière, il consacre ses loisirs à l'étude de la peinture et de la gravure.
Autodidacte, Pierre Courtois peindra en solitaire jusqu'en 1962, date à laquelle il s'inscrit aux cours du soir de l’école des Beaux-arts de Caen.
Il obtient en 1964 le 1er prix de gravure (cours du soir).
Suite à sa rencontre avec Raphaët Manchon, premier grand prix de Rome de gravure en taille-douce, l’artiste abandonne la peinture pour la gravure et profite des conseils précieux de cet ami. Il réalise de nombreuses expositions personnelles tant en France qu'à l'étranger. Ses oeuvres figurent dans des collections privées et publiques réparties dans le monde entier.

" Peintre, dessinateur et graveur, Pierre Courtois est né à Bayeux en 1936. Autodidacte, il fait connaissance en 1962 de Raphaël Manchon, premier grand prix de Rome de gravure en taille douce.
Sa technique s'enrichit alors grâce aux précieux conseils que lui prodigue cet éminent ami. Sa gravure est une multitude de détails. Parfois, quelque trente mille coups de burin sont donnés dans quelques centimètres carrés.
Sa taille, souveraine ou minutieuse, parvient à exprimer, tout à la fois, la forme plastique, la texture de la matière et la réflexion de la lumière sur elle. Malgré une accumulation de détails, le spectateur est saisi par une surprenante impression de pureté " cristalline ".
Malgré une accumulation de détails, le spectateur est saisi par une surprenante impression de pureté " cristalline ".
Son oeuvre se caractérise par une qualité picturale d'une grande richesse tonale, car il utilise, entre les blancs les plus durs et les noirs les plus denses, toute une échelle qui se déploie dans les subtilités moelleuses des tons moyens. "

Véronique Gouldot-Malherbe - Service des Collections - CEMM/CAB