Biographie

Né en 1973
Peintre officiel de la Marine agréé en 2010

Olivier de Lajarte appartient à une famille qui compte plusieurs générations d’officiers de marine. Il est diplômé de l’Ecole d’arts graphiques Met de Pennighen. Il y enseigne aujourd’hui le dessin et le croquis et partage son activité entre la peinture, l’illustration et le dessin de storyboard pour le cinéma.

Il a réalisé de nombreuses expositions personnelles en France et au Danemark, et participé régulièrement à des expositions de groupe. Il a bénéficié de commandes de tableaux pour des institutions comme la mairie de Neuilly-sur-Seine ou la Garde républicaine. C’est ainsi qu’une de ses toiles a été offerte par la Garde républicaine à la reine Elisabeth II, souveraine du Royaume-Uni, à l’occasion de sa visite d’Etat en France en janvier 2007.

Comme illustrateur, Olivier de Lajarte a collaboré à différents supports du monde de la presse, de l’édition et du cinéma : Folio Junior, le magazine Cols Bleus, le quotidien danois Aarhus Stifstitende et le réalisateur Jean-Jacques Annaud.

Lauréat à plusieurs reprises du Salon de la Marine, Olivier de Lajarte a reçu une première médaille de bronze en 2001, une seconde en 2007 et une médaille d’argent au Salon de 2009.

Il a été nommé Peintre Officiel de la Marine par arrêté du ministre de la Défense du 25 février 2010.

Hommage :
Pendant son service national au Sirpa Marine, Olivier Dufaure de Lajarte a déjà pu exprimer son talent de graphiste et d’illustrateur au service de la communication de la Marine nationale. Rêvait-il à l’époque de devenir peintre de la Marine ? Dans son entourage, d’autres y songeaient pour lui et distinguaient dans ses croquis les promesses d’un vrai talent en devenir.

La Marine l’inspire. Ses bâtiments comme ses équipages. Au bassin, en carénage, une frégate prend des couleurs ! Le gris des œuvres mortes se laisse dévorer par le bordeaux des œuvres vives tandis que l’animation du chantier offre à l’artiste le prétexte d’autres touches de couleur. Il brosse aussi les portraits de marins. En grand, à l’acrylique, sur du papier. Et bientôt sur la toile, à l’huile. Qui croit encore que les marins sont toujours vêtus de bleu, bleu marine forcément ? A la mer, il faut toutes les couleurs de la palette pour restituer la diversité des tenues de travail et des équipements ! Par exemple l’indigo du denim du timonier, vouté et déhanché, appuyé sur un projecteur de Scott ou encore le casque et la casaque bouton d’or d’un chien jaune plein de vie et d’autorité sur le pont du Charles de Gaulle. Pour représenter l’officier de quart, de nuit, à la passerelle, le clair obscur s’impose à la lumière bleutée d’un écran d’ordinateur. La scène, malgré l’intrusion de l’informatique, rappelle une gouache célèbre d’Albert Brenet embarqué au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur le croiseur Montcalm.

Les années passent. Olivier de Lajarte demeure fidèle à ses amis marins et se prête régulièrement à la sélection redoutable du jury du Salon biennal de la Marine. Non seulement, l’œuvre qu’il propose est toujours retenue mais il est plusieurs fois récompensé pour ses travaux. En 2009, sa toile illustrant une prise d’armes dans la cour d’honneur de l’état-major de la Marine, reçoit la médaille d’argent. L’artiste est alors nommé peintre de la Marine.

Sa liberté d’embarquer désormais, quand il le souhaitera, sur les bâtiments de la Marine nationale compliquera forcément sa vie professionnelle et familiale mais l’apport romanesque et artistique des traversées et des escales et l’expérience humaine de la vie en équipage ne pourront qu’enrichir son inspiration et sublimer son talent.

Contre-amiral (2s) Serge Thébaut.