Biographie

Né en 1948 à Pontaillac, en Charente-Maritime.
Peintre officiel de la Marine agréé en 2008

« Photographier c’est comme pêcher ou écrire. C’est sortir de l’inconnu qui résiste et refuse de venir au jour. »

Il vit aujourd’hui à Fécamp, port de pêche normand. Étudiant en lettres, il fait ses premières armes professionnelles en tant que rédacteur-photographe pour un quotidien rouennais.

Quelque temps plus tard, il est engagé par l’agence Gamma (1973-1977) où il débute sa carrière de photographe professionnel.

Durant ces années, il couvre l’actualité internationale, mais s’investit également dans de longs projets personnels. Citons à ce propos son document consacré à la vie d’un hôpital (1975-1976) et son reportage sur les prisons françaises considéré comme le premier essai photographique français jamais réalisé sur ce sujet (1976-1979).

En 1977, Jean Gaumy rejoint l’agence Magnum Photos. Il signe plusieurs films documentaires (La Boucane, 1984 ; Jean-Jacques, 1987 ; Marcel, prêtre, 1994 et Sous-marin, 2006 - pour lequel il a passé quatre mois à bord d’un sous-marin nucléaire français lors d’une mission secret-défense dans les mers arctiques, une première dans le monde du documentaire international).

Il réalise également de nombreux reportages en Europe, aux États-Unis, en Afrique, au Moyen Orient, au Bangladesh, au Pakistan, en Indonésie, en Malaisie, au Japon. Ses travaux les plus célèbres sont ceux consacrés à la pêche en haute mer et celui, remarquable, dédié à l’Iran postrévolutionnaire.

Ses nombreux travaux sur les huis-clos humains se doublent ces dernières années d’une approche photographique plus contemplative.
Ainsi, dès 2008, après son film à bord d’un sous-marin nucléaire, il débute tout un travail de reconnaissance qui l’a déjà mené des mers arctiques aux territoires contaminés de Tchernobyl en Ukraine.
Pour le même projet, en parallèle, il aborde toute une série de paysages de montagne (qui donne lieu à la publication du livre "D'après Nature").
En 2010, il documente aussi la mise au point du plus récent des sous-marins nucléaires dédié à la dissuasion nucléaire, le SNLE "Le Terrible".

Ses clichés figurent dans de grandes collections, dont la Bibliothèque nationale de France, le musée national de la Marine, la Fondation nationale de la Photographie…

Parmi ses publications, on citera : L’Hôpital (1976) ; Les Incarcérés (1983) ; Portraits en altitude (1994) ; Le Pont de Normandie (1994) ; Le Livre des tempêtes (2001) ; Pleine mer (2001) ; D'après Nature (2010) ; " Jean Gaumy ", collection Photo Poche (2010).

Prix (sélection)
Prix du premier film au Festival du Film Ethnologique (Paris).
Cannes (Perspectives du cinéma français).
Grand prix du Jury au festival de Belfort.
Nomination au prix Jean Vigo.
Nomination aux Césars (catégorie court-métrage documentaire)
Prix du film document de Belfort.
Prix Nadar 2001 et 2010